Problèmes liés à la présence d'humidité ascensionnelle dans les murs

Comme tout le monde le sait, la présence d’humidité ascensionnelle dans les maçonneries est particulièrement problématique, d’autant qu’elle cumulera les dégâts lié à l’humidité avec ceux directement liés à l’éventuel présence de sels hygroscopiques.

Dans ce contexte, l’humidité ascensionnelle, outre ses effets dérangeants sur le plan esthétique, aura également des effets néfastes sur la durabilité et les caractéristiques physiques des matériaux ainsi que sur le confort des occupants des bâtiments touchés.

Les problèmes les plus fréquemment rencontrés seront :

  • la dégradation physique des matériaux de construction pouvant conduire à leur ruine complète de par le phénomène de la cristallisation des sels et/ou l’effet du gel.
  • une diminution de la viabilité de l’apparence des matériaux en contact avec les maçonneries humides principalement des finitions intérieures comme les enduits, les peintures, les papiers peints, des éventuels revêtements extérieurs tels que peinture ou cimentage, ainsi que des menuiseries ou de divers éléments en ferronnerie, ... 
  • des développements pathologiques de micro-organismes et de moisissures qui sont toujours assortis à leur effet sur l’aspect et la tenue dans le temps des finitions, ceci en plus des effets nuisibles éventuels sur la santé des occupants. Le développement de ces moisissures et micro-organismes est aussi favorisé par la présence de matières organiques qui leurs servent  de nutriments. Ces matières sont quasi toujours amenées par les finitions puisqu’il peut s’agir de peintures organiques insuffisamment chargées en biocides ou encore des colles utiliséespour la pose des papiers peints.
  • en sus du développement des moisissures et des micro-organismes, l’humidité contenue dans les matériaux pourra aussi favoriser d’autres activités biologiques qui pourront s’avérer plus ou moins pathologiques puisque pouvant mener à l’attaque des boiseries par certains champignons. A ce propos notons le problème particulier de la mérule qui, après une période d’installation directement liée à la présence d’humidité, peut aller plus ou moins loin pour chercher l’eau nécessaire à son développement même au travers des maçonneries sèches.
  • une diminution de l’isolation thermique des parois extérieures en maçonnerie pleine.
  • une sensation d’inconfort liée à la présence de surfaces humides qui sont automatiquement plus froides.
  • un taux d’humidité relative anormalement élevé.

Dans tous les cas l'tude réalisée chez vous permettra de mettre la ou les causes d'humidification rencontrées dans votre bâtiment.

La seule chose impéraivement à retenir est qu'à l'heure actuelle il ny a plus aucun souci d'humidité qui n'aie sa solution.

Pour de plus amples renseignements contactez-nous